« Zone d’Education Prioritaire, chronique d’une enseignante », Bérénice, professeur de Français

« Les professeurs des ZEP me sont toujours très sympathiques parce qu’ils savent ce que c’est qu’enseigner », m’a dit en guise de bienvenue, et en me fixant de ses yeux clairs turquoise, la proviseure de l’établissement. Je ne l’ai pas détrompée. Mais la question, ce n’est pas que l’on sache ou non enseigner (…).  C’est non seulement parce que j’ai en moi comme vous tous un amour fou de la langue française et de ses trésors, mais surtout parce que j’ai été soutenue, comprise, aidée, épaulée par une super-équipe pédagogique, (…) face à des classes en délire qui découpaient en tranches le patrimoine vivant de notre panthéon littéraire, nos mots de papier, d’or et d’argile. Pour en savoir plus…

Publicités
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s